Play Store : Google retire 3 applis qui sont des adware dangereux

Ce sont potentiellement des millions d’appareils sous Android qui ont été infectés par un adware dangereux. Google vient de retirer 3 applis de son Play Store.

Filip Chytry, un chercheur en sécurité d’Avast, a découvert un adware dangereux pour Android qui était diffusé par trois applications disponibles sur le Play Store. Encore disponibles mardi, ces applis ont disparu de la boutique en ligne de Google ce mercredi.

Les trois applications en questions sont IQ Test (en russe) et Russian History, deux applications qui n’ont pas été trop téléchargées, mais surtout Durak, un jeu de cartes disponible en plusieurs langues dont le français, qui a été téléchargé entre 5 et 10 millions de fois selon les statistiques de Google Play. Cela signifie que ce sont potentiellement des millions de terminaux Android qui sont infectés.

Il est précisé qu’« Aucune de ces trois applications n’est proposée par le même éditeur, tout en ayant pour point commun cet adware ». La particularité de cet adware est qu’il ne se manifeste qu’après un laps de temps qui peut varier de 72 heures à 30 jours, ce qui rend son identification délicate.

Une vidéo présente son effet.

Alors que Google peut remercier Filip Chytry, il est bon de dire que le Play Store compte désormais 1,43 million d’applis et que toutes ne sont pas forcément sans danger.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentXillimite.com : Marc Dorcel ouvre gratuitement son catalogue
Article suivantHuawei : une première montre connectée pour le MWC ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here