Pluton : une incroyable image de crépuscule sur des montagnes de glace

La NASA vient de publier de nouvelles images de Pluton prises par la sonde New Horizons, notamment un cliché de crépuscule sur des montagnes de glace.

Les images de Pluton prises par la sonde américaine New Horizons sont toujours aussi spectaculaires. Les derniers clichés publiés par la NASA le prouvent une fois de plus vu qu’il s’agit notamment d’images de crépuscule.

C’est alors que la sonde s’éloignait de Pluton et était déjà à 11 000 milles de distance qu’elle s’est retournée pour photographier la planète naine. Les images ont été prises quelques minutes avant que le soleil se couche, projetant encore quelques derniers rayons de lumière.

Alors que le panorama couvert par le cliché couvre une surface de 780 milles de large, il permet surtout de voir avec discernement les montagnes de Norgay, des sommets hauts de11 000 pieds, soit à peu près la hauteur des Pyrénées.

La NASA explique que les nouvelles photos révèlent un foisonnement des détails de la surface de Pluton, des détails qui ébahissent les scientifiques par leur complexité.
« Pluton nous présente une diversité de formes de relief et de complexité qui surpasse tout ce que nous avons vu dans le système solaire », a déclaré Alan Stern, le scientifique principal de la mission New Horizons Principal.

Pour rappel, les images dévoilées ces derniers jours par la NASA ont permis de découvrir des monticules qui ressemblent à des dunes, ce qui semble être de la glace d’azote qui s’écoule hors des régions montagneuses en direction des plaines, ainsi que des réseaux de vallées qui pourraient avoir été créés par du liquide à la surface de Pluton.

Alors que la sonde New Horizons va continuer à envoyer des images de Pluton pendant encore plusieurs mois, il y a fort à parier que des images stupéfiantes seront encore publiées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPad Pro : Microsoft adopte une stratégie particulière pour les applications Office
Article suivantHubble : des détails sans précédent des restes d’une étoile qui a explosé

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here