Porno vengeur : Facebook doit fournir des adresses IP

Dans une affaire de « revenge porn » (« porno vengeur »), un tribunal de Tokyo a condamné Facebook à devoir fournir les adresses IP reliées à deux comptes. Les comptes Facebook diffusaient des photos privées.

Par décision d’un tribunal de Tokyo, Facebook a dû révéler les adresses IP reliées à deux comptes. Cette décision de justice était intervenue dans le cadre d’une affaire de « revenge porn » (« porno vengeur »), alors que deux comptes Facebook diffusent sur le réseau social des informations personnelles et photos privées de la plaignante, sous son nom.

Comme l’explique son avocat, Yohei Shimizu, « Même si elle se doutait de qui était derrière ces comptes, elle n’avait pas de preuve. Identifier une personne qui se fait passer pour quelqu’un d’autre sur le web n’est pas chose aisée. Munie des adresses IP, la plaignante peut maintenant se retourner contre le fournisseur d’accès à internet ».

De fait, suite à cette décision de justice, Facebook a fourni l’information exigée dans les dix jours qui ont suivi.

Il est à préciser que la « revenge porn » était un phénomène inconnu il y a encore quelques années, mais que la publication sur le net de photos ou vidéos dénudées à la suite d’un conflit ou d’une rupture est devenue un véritable problème de société. Alors que plusieurs états américains considèrent cette pratique comme étant un délit, la Grande-Bretagne compte prochainement en faire de même.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité