Projet Tango : Google serait en train de produire une tablette capturant la 3D

Dévoilé en février dernier, le projet Tango vise à produire des appareils capables de dresser une carte 3D de l’environnement de l’utilisateur en temps réel. Une tablette de 7 pouces serait en cours de production.

« Si vous pouviez enregistrer les dimensions de votre maison simplement en marchant avant d’aller acheter des meubles » et « Si vous n’étiez plus jamais perdu à l’intérieur d’un bâtiment ? » sont deux des phrases qui ont été dites par Google lors de la présentation du projet Tango en février dernier. L’idée de ce projet est de barder un terminal de capteurs, d’un GPS et d’une caméra pour qu’il soit capable de mesure en temps réel l’environnement 3D de son utilisateur.

De simple projet, Tango serait devenu une production, c’est en tout cas ce qu’annonce le Wall Street Journal en affirmant qu’une série de 4 000 tablettes de 7 pouces entrant dans le cadre du projet Tango serait actuellement en production.

Alors que l’on s’attendait à priori plus à un smartphone, ce serait donc plutôt une tablette qui aurait été retenue. Malheureusement, on ne sait pas grand-chose de plus au sujet de cet appareil, hormis ce qui avait été dit lors de la présentation du projet Tango, à savoir que l’appareil sera en mesure de calculer la profondeur de champ via un capteur infrarouge et de deux caméras, moyennant l’utilisation d’un logiciel capable de capturer des objets en 3D.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentRéalité virtuelle : Samsung se lancerait aussi dans la course
Article suivantPanda 4.0 : eBay grand perdant de l’arrivée du nouvel algorithme

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here