Qualcomm renouvelle ses processeurs SnapDragon du milieu de gamme

En présentant les SnapDragon 653, 626 et 427, Qualcomm annonce les successeurs de plusieurs puces de milieu de gamme. Plusieurs améliorations ont été apportées.

Qualcomm vient d’officialiser les SnapDragon 653, 626 et 427, les puces qui vont succéder aux SnapDragon 652, 625 et 425 sur le segment du milieu de gamme. La principale nouveauté est que toutes ces puces prennent en charge le système de double capteur photo Clear Sight du fondeur.

Le SnapDragon 653 est 10 % plus performant au niveau CPU que le SnapDragon 652 grâce à sa fréquence qui est passée à 1,95 GHz. Ses cœurs restent inchangés (4 cœurs Cortex A72 combinés avec 4 cœurs A53). Il garde aussi le même GPU, l’Adreno 510. Par contre, il est désormais capable de prendre en charge 8 Go de RAM. Il embarque aussi un modem X9 qui améliore le support de la VoLTE, supporte le Wi-Fi 802.11 ac MU-MIMO.

Détail intéressant, Qualcomm annonce que le SnapDragon 653 est avec les SnapDragon 650 et 652 du point de vue hardware et software, ce qui va permettre aux constructeurs de plus facilement l’adopter vu que leurs designs n’ont pas à être changés.

Le successeur du SnapDragon 625, le SnapDragon 626, est également annoncé comme étant 10 % plus performant que son prédécesseur. Là encore, pas de différence hormis sa fréquence qui a été portée de 2 à 2,2 GHz. Avec son GPU Adreno 506, il reste destiné à la prise en charge des écrans Full HD 1080p. Il est annoncé compatible hardware et software avec le SnapDragon 625, et compatible au niveau logiciel avec les 425, 427, 430, et 435.

Pour le SnapDragon 425, Qualcomm évoque une amélioration des performances de la partie CPU, mais sans donner de détails supplémentaires. Il est annoncé compatible hardware et software avec les 430 et 435, et au niveau logiciel avec les 625 et 626.

Toutes ces nouvelles puces disposent également du système de charge rapide Quick Charge 3.0.

Votes
[Total : 3 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentGossip : mise en demeure de la CNIL pour atteintes graves à la vie privée
Article suivantOrbital ATK : reprise des vols de la fusée Antares 2 ans après une explosion

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here