Qu’est-ce qu’un tsunami ?

Dix ans après le dramatique tsunami de l’océan indien qui a fait des milliers de morts, il est bon de se poser la question de savoir ce qu’est un tsunami.

Le 26 décembre 2004 restera de sinistre mémoire pour 14 pays : l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie, les Maldives, la Birmanie, la Somalie, le Sri Lanka, la Thaïlande, le Bangladesh, l’Afrique du Sud, Madagascar, le Kenya, la Tanzanie et les Seychelles. C’est à cette date qu’ils ont été frappés par un tsunami qui a tué plus de 230 000 personnes, fait un demi-million de blessé et déplacé 1,7 million de personnes.

Maisons près de la capitale provinciale de Banda Aceh, en Indonésie. Six mois après le tsunami, elles étaient toujours entourées d'eau stagnante et de boue. Photo aérienne prise le 14 juin 2005.
Maisons près de la capitale provinciale de Banda Aceh, en Indonésie. Six mois après le tsunami, elles étaient toujours entourées d’eau stagnante et de boue. Photo aérienne prise le 14 juin 2005.

Hormis les victimes directes du tsunami, il faut encore ajouter les 150 000 personnes qui sont mortes les années suivantes en raison des maladies infectieuses.
D’après l’US Geological Survey (USGS), ce tsunami de décembre 2004 a été causé par un tremblement d’une magnitude de 9,1 à 9,3 au large de l’île indonésienne de Sumatra, un séisme qui est censé avoir libéré une énergie équivalente à 23 000 bombes atomiques de type Hiroshima, la quatrième magnitude la plus puissante jamais enregistrée dans le monde.

Selon le National Geographic, « Un tsunami est une série de vagues de l’océan qui envoie de grandes vagues qui peuvent parfois atteindre des hauteurs de plus de 30 mètres sur la terre ». La cause d’un tel phénomène peut être un tremblement de terre, une éruption volcanique originaire ou une explosion sous-marine comme l’explique la vidéo d’Alex Gendler. Comme c’est arrivé en 2004, ils sont souvent causés par des tremblements de terre, ce qui est arrivé « lorsque les plaques tectoniques ont glissé pour libérer une énorme quantité d’énergie dans l’eau ».

C’est à 07:58 (00.58 GMT) qu’une rupture de la faille entre la plaque indo-australienne et la plaque eurasienne s’est propagée sur 1 300 à 1 600 kilomètres, du nord-ouest de Sumatra vers les îles Nicobar et les îles d’Andaman. « De loin, les plus grands dégâts ont été subis par la Province d’Aceh, où trois vagues dévastatrices ont frappé la côte ouest à environ 30 minutes d’intervalles. Les vagues du tsunami variaient de 4 à 39 mètres de hauteur. Elles ont détruit plus de 250 collectivités côtières », explique Lloyd S. Cluff.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentLa super-intelligence extraterrestre est déjà là !
Article suivantUne lentille qui restaure la vue dans pratiquement tous les cas
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here