Rachat de SFR : contre-attaque politique de Bouygues Télécom

Alors qu’on sait que Numéricable tente de faire le forcing pour acquérir SFR, on apprend que Martin Bouygues se serait entretenu avec François Hollande au sujet du rachat de l’opérateur par son groupe.

Si on excepte Orange, tous les opérateurs font les yeux doux à SFR pour tenter, d’une manière ou d’une autre, de tirer à lui la filiale téléphonique de Vivendi. Si beaucoup de rumeurs évoquent les négociations en cours entre Vivendi et Numéricable, on apprend désormais que Bouygues Télécom compte utiliser le levier politique sur ce dossier.

Selon certaines rumeurs publiées par le Journal du dimanche, Martin Bouygues aurait rencontré en personne François Hollande après son retour de son voyage au Nigéria, mais aussi Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Économie numérique, ainsi qu’Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif. Le but du patron de Bouygues Télécom étant bien évidemment de présenter son projet de rachat de SFR.

Alors que l’Autorité de la concurrence s’était opposée à une l’idée d’un rachat il y a une année, qu’en est-il aujourd’hui, surtout si la politique s’en mêle ? Est-ce que Bouygues Télécom va mettre tout le monde d’accord en coiffant sur le poteau Numéricable et Free ?
En plus des fortes synergies entre les deux sociétés, Bouygues aurait ainsi joué sur sa meilleure santé.

Bouygues aurait rencontré François Hollande pour discuter de SFR
Bouygues aurait rencontré François Hollande pour discuter de SFR

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCarPlay : Apple veut rendre les voitures compatibles avec iOS
Article suivant[Vidéo] De iOS in the car à CarPlay, Apple fonce sur le créneau de la voiture

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here