Réalité augmentée : préparez-vous à attraper des Pokémon partout !

Grâce à la réalité augmentée, il sera bientôt possible d’attraper des Pokémon partout dans le monde réel, c’est en tout cas ce que promet Nintendo avec le futur jeu « Pokémon Go ».

En annonçant son partenariat avec DeNA pour proposer des jeux pour mobiles, Nintendo n’avait rien dévoilé sur les jeux qui seront proposés. En fait, une vidéo présente « Pokémon Go », un des jeux en question.

Le concept de « Pokémon Go » est simple. Grâce à la localisation, il faudra se rendre dans des lieux réels bien précis pour pouvoir capturer des Pokémon. Ils ne seront pas visibles dans la réalité, mais visibles sur son smartphone via la réalité augmentée.

Dans sa vidéo, Nintendo indique que le jeu sera gratuit pour iOS et Android, mais qu’il sera aussi possible de faire des achats in-app.

Base des Pokémon depuis les premiers jeux, les échanges restent une possibilité qui sera présente dans « Pokémon Go ».

Pour la conception de ce jeu, Nintendo a confié le développement de « Pokémon Go » à Niantic, un studio fondé en 2010 par des employés de Google, au sein même de Google.

La lancement de « Pokémon Go » est annoncé pour le courant de l’année prochaine. La sortie du jeu sera accompagnée d’un bracelet connecté facultatif qui se connectera au téléphone par Bluetooth pour informer le joueur des événements qui se produisent dans le jeu. Un LED et des vibrations indiqueront l’apparition d’un Pokémon à proximité de sa position.

Un gros bouton, au milieu de l’objet en forme de Pokéball, permettra de lancer la capture du Pokémon rencontré.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRedevance élargie aux box internet ? Fleur Pellerin et Axelle Lemaire s’opposent
Article suivantHospitalidee.fr : un site pour évaluer les hôpitaux et cliniques

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here