Recherche en ligne : Google baisse, Yahoo! progresse

Depuis que Yahoo ! est devenu le moteur de recherche par défaut de Firefox aux États-Unis, il a gagné des parts de marché alors que Google en a perdu.

C’est au mois de novembre dernier que Mozilla a mis partiellement fin à son partenariat avec Google en choisissant Yahoo! comme moteur de recherche par défaut de son navigateur Firefox aux États-Unis. Bien que celui-ci ne représente que 12% de parts de marché dans le pays, les premiers effets se font déjà sentir sur le marché de la recherche en ligne.

Ne détenant que 7,4% de parts de marché en décembre 2013, Yahoo! est passé à 10,4% en décembre 2014, ce qui représente son plus score depuis 2009. D’après Aodhan Cullen le patron de StatCounter, « La décision de Mozilla a eu un impact sur la recherche en ligne aux États-Unis ».

De fait, parallèlement, le moteur de recherche a pour sa part perdu des parts de marché en passant de 79,3% à 75,2% en une année, un score qui est tout simplement le plus bas de la firme de Mountain View depuis 2008, date du début de l’étude de StatCounter.

Cette baisse n’empêche pas Google de rester l’incontestable leader du marché de la recherche en ligne aux États-Unis, devançant le moteur Bing de Microsoft qui comptabilise 12,5% de parts de marché.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMelomind : un casque pour gérer le stress de son utilisateur
Article suivantTeixobactin : identification d’un nouvel antibiotique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here