Une Renault Clio RS16 pour le Grand Prix F1 de Monaco

Traditionnellement, Renault a pour habitude de profiter du rendez-vous que représente le Grand Prix F1 de Monaco pour présenter un nouveau concept sportif. Cela a par exemple été le cas avec l’Alpine A110-50 en 2012 et la Twin’Run en 2013. Cette année, cela sera une radicale Clio RS16 qui sera à l’honneur lors du weekend monégasque.
De gros changements en vue pour les futurs MacBook Pro 13 et 15 pouces
C’est pour le 27 mai que Renault Sport a annoncé « Comme promis, une surprise vous attend au Grand Prix de Monaco. Pleins phares sur… » pour officialiser la présentation de cette Clio (2016) RS16. Cette présentation s’inscrit dans le grand retour de Renault en tant que constructeur dans la catégorie-reine du sport automobile.

Justement, le look de cette Clio RS16 rend hommage à la Renault F1 RS16 de cette année en adoptant un design extérieur ultra radical. Pas besoin de supposer au niveau de son design, plusieurs photos officielles ont d’ores et déjà fuité sur le web pour dévoiler son bouclier ciselé, ses élargisseurs d’ailes avec écopes et son énorme aileron arrière perché en haut du hayon.

Pour le moment, aucun chiffre n’a été communiqué. Cela n’empêche pas de supposer que, sous le capot de cette Clio RS16, on devrait logiquement retrouver le moteur 2.0 T de 275 ch de la Mégane R.S., ou peut-être une version surboostée à 250 ch du bloc 1.6 turbo de la Clio RS 200 EDC. « Nous avons mené à bien le projet d’une voiture un peu folle, fruit de la collaboration entre les équipes de Renault Sport Cars et Renault Sport Racing », commente Patrice Ratti, le directeur général de Renault Sport Cars.

Alors que cette Clio (2016) RS16 a de sérieux arguments pour séduire une clientèle sportive, rien ne dit encore qu’elle sortira de l’état de concept. Le Grand Prix de Monaco sera peut-être l’occasion d’en apprendre plus au sujet d’une éventuelle série limitée de 500 exemplaires.
De gros changements en préparation chez Apple pour les futurs MacBook Pro 13 et 15 pouces

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentProject Jacquard : une vidéo présente la veste connectée de Google
Article suivantEn France, ne parlez pas du One M9 Prime Camera, mais du HTC One M9 Photo Edition
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here