Réseau fixe : Free met en demeure Bouygues Telecom

Attaqué sur son réseau mobile par Bouygues Telecom, Free contre-attaque en mettant en demeure Bouygues de cesser sa communication sur la qualité de son réseau fixe.

Cela fait maintenant quelques jours que Free Mobile a été assigné en justice par Bouygues Telecom au sujet d’un prétendu bridage sur son réseau mobile pour les communications passant par l’itinérance du réseau Orange. Face à cette attaque, le trublion a décidé de contre-attaquer en mettant en demeure Bouygues de cesser sa communication sur la qualité de son réseau fixe.

C’est le fait que Bouygues Telecom utiliser l’observatoire de l’ARCEP pour vanter la qualité de son propre réseau fixe en affirmant être premier ou premier ex aequo sur la quasi-totalité des critères qui fait réagir Free. C’est pour cette raison que l’opérateur a décidé de mettre en demeure Bouygues Telecom pour que l’opérateur cesse toute communication portant sur la qualité de son réseau fixe en s’appuyant sur les résultats de l’étude de l’AREP dans la mesure où elle lui pose de « graves problèmes commerciaux et d’image ».

Parallèlement à cette action, Free a également envoyé une lettre de mise en demeure au régulateur dans laquelle il réfute la méthodologie employée… surtout que les résultats ne lui sont pas très favorables. La prudence demandée par l’AECEP au sujet des résultats de cette première étude du genre ne semble pas suffire.

Alors que les escarmouches juridiques entre Free et Bouygues Telecom s’étaient calmées, elles semblent faire leur grand retour, des accrochages qui ne sont pas forcément de bon augure en vue d’un éventuellement rapprochement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRéchauffement climatique : une année pour sauver notre planète !
Article suivantL’ADN comme base d’un sérum anti-âge

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here