Réseaux sociaux : App.net, le réseau sans publicité

Un nouveau réseau social devrait prochainement faire son apparition : App.net. Face à Facebook, Twitter ou autres, App.net a la particularité d’être sans publicité et d’être financé par ses utilisateurs.

App.net est né de la déception de Dalton Caldwell, son concepteur, face à la constatation que les réseaux gratuits sont décevants puisque leurs utilisateurs ne sont pas leurs membres, mais les publicitaires qui cherchent à maximiser leurs profits.

Dalton Caldwell est persuadé qu’il est possible de créer un réseau social ouvert et payant, où les utilisateurs, et non pas les publicitaires, sont la seule motivation. L’idée d’App.net était née : un réseau social où un abonnement payant est obligatoire et où il n’y aura aucune publicité.

La question qui se pose bien évidement est de savoir pourquoi payer pour un service qui existe déjà ? Pour ceux qui n’aiment pas la publicité et l’idée de financer un service par leurs propres données y trouveront certainement leur compte.

Ce nouveau réseau social est très ambitieux, puisqu’il est présenté comme un flux social en temps réel. Mais comme il fallait bien commencer quelque part, App.net est pour l’instant un clone de Twitter de par ses fonctions.

Pour l’heure, App.net n’est qu’au stade de projet et ne contient qu’un peu plus de 10 000 participants, ce qui est dérisoire comparativement aux millions d’utilisateurs de Twitter ou de Facebook.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : la Galaxy Note 10.1 pour narguer Apple
Article suivantApple vs Samsung : Google avait demandé des modifications de design de la Galaxy Tab

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here