Réseaux sociaux : la face cachée de votre présence sur le net

Entre effets bénéfiques ou effets nuisibles, les réseaux sociaux sont déjà souvent placés au cœur de polémiques plus ou moins sérieuses. La dernière en date serait que nos « amis » pourraient nous faire rater l’obtention d’un crédit.

L’obtention d’un crédit à la consommation repose normalement sur des aspects purement financiers. Cela ne semble plus être tout à fait le cas pour certaines sociétés spécialisées dans les crédits en ligne qui scrutent attentivement vos profils sur les réseaux sociaux avant d’accorder un prêt d’argent.

Selon le site américain Mother Jones qui publie cette information, ces sociétés utilisent le flou juridique qui entoure les investigations sur le web. C’est comme cela que des entreprises, comme LendUp, prennent en compte le nombre d’amis ou de followers et la fréquence des interactions, ou des sociétés comme Lenddo refusent tout prêt aux personnes ayant un mauvais payeur parmi ses « amis ».

Certaines associations de défense des consommateurs dénoncent cette discrimination en réclamant un changement juridique, mais la réalité est que des entreprises utilisent sciemment la face cachée des réseaux sociaux pour espionner votre « crédibilité ».

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker