RIM : 5000 licenciements et un nouveau retard pour BlackBerry 10

Ce jeudi, le groupe canadien RIM a annoncé la suppression de 5000 postes dans les prochains mois et un nouveau retard dans le lancement de son nouveau système d’exploitation BB10.

Research in Motion (RIM) a publié jeudi soir une perte d’exploitation plus marquée que prévu, la première en huit ans, et reporté au début de l’année prochaine la commercialisation de sa nouvelle génération de smartphones BlackBerry.

RIM, qui s’est engagé à réduire ses coûts d’exploitation d’un milliard de dollars cette année, a également annoncé prévoir la suppression de 5 000 postes, soit 30% de ses effectifs, alors que ses ventes de BlackBerry ont fortement reculé pour le deuxième trimestre d’affilée. Le groupe canadien a dit s’attendre à essuyer une nouvelle perte d’exploitation au deuxième trimestre, en raison de la baisse de ses ventes de smartphones.

Le groupe a écoulé seulement 7,8 millions de smartphones BlackBerry au trimestre dernier, contre plus de 14 millions deux trimestres auparavant. C’est la première fois depuis fin 2009 qu’il vend moins de 10 millions d’appareils sur un trimestre. « Du point de vue des chiffres cela pourrait difficilement être pire et cela ne va qu’empirer », commente Edward Snyder, directeur de Charter Equity Research à San Francisco, qualifiant les résultats de « désastreux ».

Par ailleurs, le lancement du nouveau BlackBerry 10, initialement prévu fin 2012, a pris du retard en raison de délais de développement plus longs qu’anticipé, a expliqué le groupe. Sa sortie est repoussée au premier trimestre 2013.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité