Avec RoomAlive, Microsoft transforme une pièce en salle de jeu virtuelle

Microsoft vient de dévoiler RoomAlive, une installation qui transforme de manière impressionnante une pièce en salle de jeu virtuelle. RoomAlive : Microsoft transforme le salon en salle de jeu virtuelle

L’année dernière, Microsoft avait dévoilé IllumiRoom, le prototype d’un système de projection capable de transformer une pièce en terrain de jeu vidéo. Aujourd’hui, la firme de Redmond persévère sur cette voie en présentant une nouvelle version de son projet : RoomAlive.

À l’instar de ce que proposait le Holodeck de Star Trek, le RoomAlive est une installation qui transforme une pièce entière en un environnement virtuel immersif, une prouesse rendue possible par des projections sur les murs et l’interaction avec des objets en réalité augmentée.

Tout comme IllumiRoom, RoomAlive n’est pour le moment qu’un prototype, un prototype qui repousse encore plus loin les limites de la maison connectée.

Pour obtenir ses résultats impressionnants, RoomAlive utilise six vidéoprojecteurs et autant de capteurs Kinect pour réaliser les projections au sol et sur les murs, et cela après avoir cartographié entièrement la pièce pour définir l’espace et les différents meubles et objets à prendre en considération. Les Kinect servent à localiser le joueur et à adapter l’environnement en conséquence.

Alors qu’il est pratiquement inenvisageable de réaménager entièrement son salon de la sorte, surtout pour des raisons de coût, RoomAlive vise avant tout à valider un concept alors que les ingénieurs de Microsoft sont déjà en train de plancher sur une solution moins onéreuse.

Il est à souligner que Microsoft n’est pas seule à travailler sur la virtualisation d’intérieur, que Sony travaille également sur des projets similaires. À la différence de la marque américaine, le Japonais ne se focalise pas sur le jeu, mais plutôt sur les interactions entre les gens et le divertissement dans un sens plus large.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentÉcole numérique : les 40 mesures de transition du CNNum
Article suivantGear Live : Windows 95 peut fonctionner sur une smartwatch !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here