Rosetta : Philae s’est posé sur la comète !

C’est un recevant un message indiquant que sa nouvelle adresse est « 67P » que le module Philae a indiqué qu’il s’était posé sur la comète 67P/Tchourioumov-Gerassimenko.

L’agence spatiale européenne a réussi une première dans l’histoire de l’exploration spatiale : poser un engin sur une comète. Pour parvenir à réaliser cet exploit, le chemin a été très long.

Tout a en effet commencé il y a dix ans, lors du lancement de la sonde Rosetta. Ce n’est qu’après un long voyage dans l’espace que la sonde s’est mise en orbite, cet été, autour de 67P/Tchourioumov-Gerassimenko. Rien que cette partie de la mission était déjà un exploit à part entière. Mais ce n’était pas tout. Rosetta avait un passager, Philae, un module qui était censé se poser sur la comète.

C’est ce mercredi 12 novembre 2014 que Philae s’est posé sur la comète 67P/Tchourioumov-Gerassimenko. Bien que débutée bien longtemps à l’avance, notamment par le choix du site d’atterrissage, c’est à 08h08 (heure de Paris) que l’ultime feu vert nécessaire à l’opération a été donné, une décision qui est intervenue après une longue série de vérifications débutées mardi soir. Une fois l’ordre envoyé à Rosetta, il ne fallait plus qu’attendre.

À 09h35, tout le monde espère que Philae s’est bien détaché de Rosetta et a entamé sa longue chute livre vers la comète.
C’est à 10h06 que la confirmation du largage arrive au Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) à Darmstadt (Allemagne). L’attende est de nouveau de mise vu que la descente du module doit durer près de 7 heures.

Après un peu moins de deux d’interruption des communications entre Rosetta et Philae, une interruption parfaitement prévue, le lien est rétabli à 12h10, pour le plus grand soulagement du centre de contrôle de Darmstadt.

12h20, manœuvre importante, le train d’atterrissage de Philae s’est parfaitement déployé.

Durant sa descente, le module n’est pas resté inactif. Il a notamment pris des clichés. C’est à 15h20 que l’ESA diffusé la première photo prise par Philae après la séparation, une image un peu floue qui montre la sonde Rosetta.

Alors que Philae doit encore chuter pendant plus d’une demi-heure, c’est à 15h56 qu’est publiée une image du robot prise par la sonde Rosetta. On peut découvrir sur l’image que les trois pieds du train d’atterrissage sont parfaitement déployés.

16h30 est passé… est-ce que Philae a réussi à se poser ? Tout le monde est anxieux dans l’attente de la confirmation.

En recevant à 17h03 le message comme quoi sa nouvelle est « 67P », on sait enfin que Philae s’est posé sur la comète 67P/Tchourioumov-Gerassimenko.

Alors que cette mission est une réussite, on apprend à 17h40 qu’elle n’est pas totale. En effet, les deux harpons devant arrimer le robot à la comète ne se sont pas déclenchés. La situation n’est pas dramatique et ne remet pas en cause le succès de la mission. Les scientifiques vont maintenant envisager la possibilité de déclencher ses harpons dans le but de garantir l’arrimage de Philae à la comète.

Dans l’attente de cette décision, tout le monde est bien évidemment dans l’attente des premiers résultats scientifiques qui seront envoyés par le module.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker