Ross Ulbricht : prison à vie pour le fondateur de Silk Road

Fondateur du plus grand site dédié à la vente de drogue, Silk Road, Ross Ulbricht vient d’écoper de la prison à vie.

C’est en janvier 2011 que Ross Ulbricht, un ingénieur en physique-chimie, a créé Silk Road, une plateforme en ligne qui va rapidement devenir le plus gros site de vente en ligne de drogue dans le monde. Surnommé l’« eBay de la drogue », le service n’était accessible que via Tor, et les paiements possibles uniquement en Bitcoins.

Que cela soit pour de la cocaïne, du LSD, de l’héroïne ou autre, la plateforme a généré pour 200 millions de dollars de ventes !

Arrêté en 2013 par le FBI, c’est pour répondre à sept chefs d’accusation, notamment blanchiment, trafic de stupéfiants et entreprise criminelle, que le procès contre Ross Ulbricht s’était ouvert en janvier dernier devant un tribunal de New York.

Alors que l’accusation a décrit l’homme comme « un homme vain et cupide avec des comportements de sociopathe », son avocat a qualifié le site d’« expérience économique ». L’accusé a par ailleurs déclaré avoir « juste fait de très grosses erreurs », affirmant qu’« il n’enfreindrait plus la loi » si on lui donnait une seconde chance.

Le tribunal ne semble pas avoir retenu les arguments de la défense vu qu’il a condamné, le vendredi 29 mai, Ross Ulbricht à deux peines de réclusion à perpétuité, sans possibilité de libération, ainsi qu’à trois peines de 5, 15 et 20 ans pour les différents délits dont il est accusé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNoodoe : une autre approche de la montre connectée
Article suivant10 millions de vues pour « Kung Fury » : son réalisateur tient sa promesse

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here