Salaire : Satya Nadella répond complètement à côté de la plaque !

Interrogé sur comment une femme pourrait demander une augmentation de salaire, Satya Nadella, le patron de Microsoft, gaffe en répondant complètement hors sujet. Il s’en est excusé auprès des femmes. Le patron de Microsoft gaffe et s'excuse auprès des femmes

Les différences salariales entre hommes et femmes existent autant aux États-Unis qu’en Europe. Dès lors, lorsqu’un patron d’une grande société est interrogé sur ce sujet, sa réponse est particulièrement attendue.

C’est à l’occasion de la conférence Grace Hopper que Satya Nadella s’est vu poser la question de savoir comment une femme pourrait demander une augmentation de salaire alors qu’elle n’est pas à l’aise dans cette démarche. Au lieu de répondre à la question, le patron de Microsoft a suggéré de faire confiance au système en répondant que « Tous les systèmes de ressources humaines sont efficaces à long terme et inefficaces à court terme. Il ne s’agit pas vraiment de demander une augmentation, mais de savoir que le système vous donnera les bonnes augmentations au fil de votre carrière et d’avoir confiance en lui ».

Ayant pris conscience d’avoir répondu à côté de la plaque, Satya Nadella s’est publiquement excusé de sa gaffe auprès des femmes pour le décalage de sa réponse. Le patron de Microsoft a ensuite envoyé un e-mail à l’ensemble des salariés du groupe pour dire que « J’ai répondu complètement à côté de la question. Sans aucun doute, je soutiens de tout cœur les programmes chez Microsoft et dans l’industrie high-tech qui attirent plus de femmes dans le secteur high-tech et qui réduisent l’écart salarial. Je crois que les hommes et les femmes doivent être payés de la même façon pour un travail équivalent ».

Satya Nadella a par ailleurs finalement répondu à la question en déclarant que « quand il s’agit d’un conseil de carrière pour obtenir une augmentation […] je pense que si vous pensez la mériter, vous devez simplement la demander ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l’oubli : le Japon s’y met aussi
Article suivantGold Master OS X Yosemite : jamais deux sans trois !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here