Samsung : une nouvelle famille de smartphones pour relancer les ventes

Comme le prouve les derniers résultats financiers de Samsung, les ventes sont plutôt médiocres. La marque coréenne serait en train de plancher sur une nouvelle famille pour redresser la barre.

Samsung a beau être l’incontestable n°1 mondial selon les derniers chiffres d’IDC et Strategy Analytics, cela n’empêche pas la firme sud-coréenne d’enregistrer de mauvais résultats financiers. Pour cause, alors que pratiquement toutes les autres marques enregistrent des ventes en progression, ce n’est pas son cas.

Face à ses dépenses en marketing qui explosent, son chiffre d’affaire et ses bénéfices en chute, le prix de vente moyen de ses appareils en recul, ses marges qui s’érodent et la concurrence qui ne cesse de montrer les dents, Samsung se doit de réagir.

La première piste explorée serait que le futur Galax S6, fleuron de la marque, sera repensé de A à Z avec de l’innovation au niveau design et fonctionnalités.

La seconde piste, à l’instar des jalons mis en place sur le Galaxy Alpha, sera de proposer des produits d’un aspect un peu plus premium, notamment en utilisant du métal dans son design extérieur.

Selon SamMobile, Samsung serait également en train de plancher sur une troisième piste, celle de préparer une troisième gamme majeure en complément des actuelles familles S et A. Sa désignation n’est pas encore connue.

Cette nouvelle famille pourrait par exemple remplacer et réunir plusieurs dérivés, comme le Ace, le Young, le Core, etc… L’idée serait de donner une vraie ligne à cette gamme, et non plus des appareils qui s’apparentent à de simples déclinaisons plus ou moins dégradées de modèles premium.

Pour autant que cette information soit avérée, cette stratégie pourrait donner une ligne plus claire aux produits Samsung, ce qui serait tout bénéfice pour la marque mais aussi pour la clientèle.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMercedes simplifie la nomenclature de ses modèles
Article suivantUber : bientôt valorisé 30 milliards de dollars ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here