Samsung : un virage vers un nouveau modèle économique

Samsung a beau être le leader mondial des smartphones, des tablettes, des téléviseurs et des semi-conducteurs sa trop grande dépendance au matériel fait douter les investisseurs. Il n’en faut pas plus pour que son Président lance les bases d’un nouveau modèle économique.

Samsung a beau être au sommet de la hiérarchie mondiale en étant le leader mondial des smartphones, des tablettes, des téléviseurs et des semi-conducteurs cela ne suffit pas à séduire les investisseurs vu que le titre de la société sud-coréenne a perdu 10% de sa valeur en 2013 et qu’un nouveau recul de 4,6% a déjà été enregistré en ce début d’année.

Concrètement, le problème est que les investisseurs doutent face à la dépendance de Samsung vis-à-vis du matériel.

C’est sans doute pour cette raison que Lee Kun-Hee, le Président de Samsung a clairement annoncé dans son discours de début d’année qu’« il faut se débarrasser des modèles économiques et des stratégies d’il y a 5-10 ans centrés sur le matériel ».

Son message est on ne peut plus explicite, et c’est certainement pour cette raison que la firme coréenne a déjà amorcé un changement vers la recherche et le développement (R&D) est organisant sa première conférence annuelle dédiée aux développeurs, mais aussi en lançant sa solution de sécurité Knox. C’est d’ailleurs pour cela que Lee Kun-Hee ajoute : « les R&D du groupe devraient travailler non-stop ! ».

Pour autant que la créativité et l’innovation soient au rendez-vous, ce changement modèle économique, qui devrait se concrétiser en 2014, pourrait sérieusement faire peur à la concurrence, à Apple pour commencer !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCES 2014 : HP passe de Windows, Chrome OS à Android sur ses PC
Article suivantOpen Automotive Alliance : Google crée une alliance ouverte pour l’automobile

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here