Samsung : une surcouche TouchWiz allégée pour le Galaxy S6

Le futur fleuron de Samsung, le Galaxy S6, devrait embarquer la surcouche TouchWiz dans une version allégée.

C’est normalement à l’occasion du salon MWC 2015 de Barcelone que Samsung, début mars, que Samsung devrait dévoiler son nouveau fleuron : le Galaxy S6. Alors que de nombreuses rumeurs évoquent déjà son design et ses caractéristiques techniques, c’est au tour de son interface de faire l’actualité.

Comme ses prédécesseurs, le Galaxy S6 devrait être livré avec Android et la surcouche maison TouchWiz, une surcouche qui permet de mettre en avant ses propres services et ceux de ses partenaires dans le but de marquer une différenciation par rapport aux produits concurrents. Le hic, c’est que l’accumulation des services se traduit par une perte de réactivité du smartphone, un embouteillage de la RAM et un encombrement de l’espace de stockage. C’est ainsi qu’il s’était déjà murmuré que Samsung allait proposer moins de logiciels et services embarqués.

Aujourd’hui, c’est le Business Korea qui affirme que la version de TouchWiz qui équipera le Galaxy S6 sera « très allégée ». Selon ses sources, l’idée de Samsung serait de simplifier sa surcouche en éliminant les services inutiles et en réduisant son empreinte en RAM pour améliorer la réactivité générale.

Cette nouvelle est intéressante, car chaque nouvelle version de Galaxy S apportait son lot de nouveautés et de fonctionnalités innovantes… des possibilités qui n’étaient pas forcément utiles au quotidien une fois que l’effet de découverte est passé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHonda : Acura finalise enfin la nouvelle NSX
Article suivantEcosse : découverte d’un reptile mi-dauphin, mi-crocodile

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here