Santé : l’impression 3D s’ouvre à la médecine

Si l’impression 3D se démocratise de plus en plus, le phénomène touche désormais aussi la médecine avec des impressions d’implants et autres prothèses.

Aussi improbable que cela puisse paraitre, les imprimantes 3D de qualité médicale ont le vent en poupe avec plusieurs projets en cours. Oxford Performance Materials planche par exemple sur un matériau dédié au crâne, Wake Forest travaille sur l’impression de peau à l’intention des grands brûlés, sans omettre les prothèses d’oreilles ou de nez, d’os, ou même d’yeux.

Plus loin encore, le Fraunhofer Institute for Interfacial Engineering and Biotechnology travaille actuellement sur les vaisseaux sanguins et les cellules, des travaux qui pourraient ouvrir la voie vers l’impression d’organes vitaux.

Au final, ces recherches démontrent surtout qu’il ne semble pas exister de limite dans les possibilités de l’impression 3D vu que même la médecine, si pointue, semble vouloir utiliser cette technologie.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : avec du saphir pour protéger son écran ?
Article suivantApple : des écrans Ultra HD pour de futurs iPad Maxi ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here