Sécurité : existe-t-il un avenir pour les mots de passe ?

Alors que c’est en juillet prochain que se tiendra le PasswordsCon, le seul congrès dédié aux mots de passe, la question de l’avenir des mots de passe se pose fort logiquement.

Que cela soit pour accéder à son ordinateur, à sa messagerie, à son profil social ou autres services, l’utilisation des identificateurs et mots de passe est aujourd’hui devenue une habitude pour une majorité des utilisateurs de la technologie actuelle. Pourtant, comme le font remarquer de nombreuses firmes de sécurité, les mots de passe ne sont souvent pas très sécurisés.

Avec « password » ou « 123456 » parmi les mots de passe les plus souvent utilisés, la sécurité des systèmes d’information garantie par un identificateur et un mot de passe est loin d’être fiable. Le problème en lui-même ne provient pas du système, mais des utilisateurs qui préfèrent utiliser des mots de passe simples.

Comme l’explique Marian Merritt, conseiller sécurité pour les logiciels Norton, les utilisateurs n’ont jamais véritablement pris en compte la complexité des mots de passe pour assurer la sécurité de leur donnée. Avec la prolifération des systèmes, services et applications, l’utilisateur préfère souvent se simplifier la tâche au maximum en unifiant ses identifiants, ce qui est parfaitement contraire aux règles de sécurité informatique élémentaire.

C’est ainsi qu’une étude menée par Norton révèle que 40% des utilisateurs n’essaient même pas de trouver un mot de passe complexe et que, une fois trouvé, il n’était que rarement changé. Pour McAfee, ce sont 60% des utilisateurs qui préfèrent avoir des mots de passe simples pour accéder régulièrement aux services en demandant.

La question qui se pose est donc de savoir pourquoi continuer à utiliser des systèmes d’authentification basés sur l’utilisation d’un identificateur et d’un mot de passe ? La réponse de Per Thorsheim, expert norvégien de la sécurité informatique et organisateur de la PasswordsCon, le seul congrès dédié aux mots de passe, est que cette solution est « pas chère » !

Cette conférence sera donc l’occasion d’évoquer l’avenir des mots de passe, mais aussi d’évoquer des solutions de remplacement, des solutions sur lesquels travaillent plusieurs grands groupes comme Google qui planche sur l’idée d’une reconnaissance digitale, l’association FIDO Alliance sur un système de reconnaissance tactile sur les écrans de smartphones, Apple qui a publié des brevets au sujet d’une reconnaissance faciale et digitale, ou encore Motorola qui propose une « pilule » mot de passe émettant un signal radio unique depuis l’estomac…

Alors, quel sera l’avenir des mots de passe ? Vont-ils perdurer ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBurj Khalifa ou comment Street View vous fait découvrir la plus haute tour du monde
Article suivantO3b : le réseau satellitaire pour offrir de l’internet bon marché à trois milliards d’habitants

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here