Accueil » Technologie » Sécurité routière : des radars pour traquer les SMS au volant
Un radar anti-SMS créé aux États-Unis

Sécurité routière : des radars pour traquer les SMS au volant

Alors qu’envoyer et consulter des SMS au volant est illégal et dangereux, une société américaine a conçu un radar capable de repérer les automobilistes qui textotent en conduisant. Un radar anti-SMS créé aux États-Unis

Selon les dernières études faites aux États-Unis, les risques d’accident sont vingt-trois fois plus élevés lorsqu’on envoie ou consulte un SMS en conduisant. À l’instar des lois européennes, il est tout autant illégal de textoter au volant sur les routes américaines. Si le même genre d’étude n’existe pas en France, le constat est le même alors qu’un tiers des conducteurs français de moins de 25 ans affirment écrire des textos en conduisant et deux tiers en lire au volant.

C’est dans ce contexte qu’une société américaine a conçu un pistolet radar capable de repérer les ondes spécifiques transmises par un téléphone lors que l’émission d’un SMS, des ondes différentes de celles émises lors d’un appel téléphonique.

Encore en phase de développement, ce radar anti-SMS pourrait séduire les autorités dans le but de traquer les automobilistes dangereux, mais cela ne sera pas pour tout de suite.

En effet, plusieurs problèmes doivent être préalablement résolus. Pour commencer, il faut que ce pistolet radar puisse formellement différencier le conducteur du passager, ce dernier ayant parfaitement le droit d’envoyer et de recevoir des SMS lorsqu’il est à bord d’un véhicule.

S’il reste donc encore des problèmes techniques à résoudre, le principal problème pourrait être légal. En effet, il faudra s’assurer que le radar puisse identifier un SMS sans en lire le contenu, car dans ce cas, ce serait une violation de la vie privée.

Même s’il s’agit d’un comportement totalement irresponsable, il sera encore longtemps possible de consulter et envoyer des SMS au volant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

La Cour de cassation confirme qu'il n'est pas répréhensible d'annoncer les radars sur les réseaux sociaux

Il n’est pas répréhensible d’annoncer les radars sur Facebook

Les membres du groupe Facebook qui dénonçait les radars ont été relaxés sur décision de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *