Slingshot : Facebook lance officiellement son nouveau service aux États-Unis

Après une malencontreuse sortie par erreur, l’application de messagerie éphémère de Facebook est désormais officiellement lancée.

C’est en reprenant l’idée des contenus éphémères de Snapchat que Facebook a conçu Slingshot, une messagerie instantanée éphémère pour envoyer des photos ou des vidéos à des personnes ou groupe de personnes.

Grâce à Slingshot, un mobinaute peut par exemple prendre un selfie, l’agrémenter d’un commentaire ou d’un petit dessin, et l’envoyer à quelqu’un d’autre aussi simplement que si c’était une photo dans Instagram. La première différence, c’est que ce contenu, une fois visionné par le destinataire, sera irrémédiablement effacé.

Si cet aspect de Slingshot ressemble trait pour trait à Snapchat, le second point différencie les deux applications. En effet, un utilisateur de Slingshot doit obligatoirement partager lui-même du contenu pour pouvoir consulter le contenu qui lui est destiné.

Si Facebook compte miser sur la spontanéité de ses utilisateurs et que le partage avec cette nouvelle messagerie instantanée éphémère, le réseau social compte avant tout séduire à nouveau les jeunes utilisateurs qui ont tendance à migrer vers des solutions alternatives.

Après l’échec et le retrait de Poke, un produit basique similaire, il est certain que Facebook aura tiré la leçon de cet échec pour proposer une meilleure expérience à ses utilisateurs. La question sera de savoir si cela va les séduire.

En attendant de connaitre le succès de cette application, il faut préciser qu’elle est cette fois officiellement disponible aux États-Unis pour iOS7, Android Jelly Bean et Kit Kat. Rien n’est pour le moment précisé au sujet d’une disponibilité sous nos latitudes.

Facebook dévoile Slingshot, une application rivale de Snapchat
Facebook dévoile Slingshot, une application rivale de Snapchat

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBlackBerry : accord de licence avec Amazon
Article suivant#Facebookdown : Twitter annonce une panne générale de Facebook

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here