Pour son smartphone LG Zero, LG adopte le métal

Déjà commercialisé en Corée sous le nom de LG Class, ce smartphone arrive dans nos contrées avec le nom de LG Zero. Il est le premier terminal entièrement en aluminium du constructeur.

LG était l’un des rares fabricants à ne pas proposer de smartphone entièrement en métal, même pour ses modèles haut de gamme. Commercialisé en Corée depuis le mois de septembre, le LG Class est le premier terminal entièrement en aluminium du constructeur. Il va arriver dans nos contrées.

Changement de nom à l’international

En fait, le LG Class ne sera pas commercialisé en dehors de la Corée. Pour le marché international, le constructeur a décidé de lui donner un autre nom. Nous allons découvrir ce smartphone sous le nom de LG Zero.

Un design séduisant

Le point fort de ce LG Zero sera certainement son design, séduisant et entièrement en métal. Pour le reste, il s’agit d’un smartphone milieu de gamme au look. Sa configuration est intéressante avec un écran de 5 pouces (1 280 x 720 pixels), un SoC SnapDragon 410 quad-core cadencé à 1,2 GHz, un capteur photo/vidéo de 13 mégapixels au dos, une caméra frontale de 8 mégapixels, une batterie de 2 050 mAh, 1,5 Go de RAM et 16 Go de stockage extensible par carte microSD.

Seul bémol, il ne fonctionnera qu’avec Android 5.1 Lollipop. A priori, aucune mise à jour vers Android 6.0 Marshmallow ne serait prévue pour le moment.

Son lancement en Europe est prévu dans les semaines à venir, sans plus de précision pour le moment. C’est lors de son lancement, ou peu avant, que son prix sera communiqué.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMozilla veut se focaliser sur Firefox… et laisser tomber Thunderbird
Article suivantNokia ouvre les précommandes pour Ozo, la caméra de réalité virtuelle à 360°

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here