SMS : est-ce qu’Apple a violé le droit de la concurrence avec iMessage ?

iMessage qui perturbe l’envoi de SMS vers les appareils de la concurrence pourrait être la prochaine grosse épine dans le pied d’Apple vu qu’un tribunal estime qu’il pourrait y avoir violation du droit de la concurrence.

Un utilisateur d’iPhone qui décide d’abandonner la marque à la pomme pour la concurrence peut se retrouver confronté à des problèmes de messageries si les bonnes options d’iMessage ne sont pas décochées comme il faut. Le problème est que, même sans iPhone, la réception des SMS peut être passablement perturbée.

Ayant décidé de troquer son iPhone contre un Galaxy S5, Adrienne Moore n’a plus eu accès à iMessage. Victime du problème, elle ne recevait plus convenablement, sur son terminal Android, les messages SMS envoyés via iMessage par des personnes utilisant un iPhone. Lasse de constater qu’Apple ne faisait rien pour résoudre ce problème, elle a décidé, au mois de mai, d’une action collective contre Apple auprès d’un tribunal de San Jose en Californie. Dans sa plainte, elle accuse la marque à la pomme de ne pas assurer l’interopérabilité complète de ses services mobiles avec les terminaux hors iOS.

La juge Lucy Koh, qui connait bien Apple pour avoir instruit le dossier opposant Apple à Samsung, vient de juger recevable la plainte d’Adrienne Moore en estimant que la firme de Cupertino pourrait avoir violé le droit de la concurrence en vigueur en Californie en bloquant les messages.

De fait, cette affaire pourrait bien aller jusqu’au procès, à moins qu’une solution à l’amiable soit trouvée, comme c’est souvent le cas aux États-Unis.

Il est à souligner qu’Apple vient tout juste de proposer un outil permettant aux utilisateurs de se désinscrire d’iMessage, de très nombreux mois après que le problème ait été soulevé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSmartphone : l’iPhone représente 80% des appareils reconditionnés
Article suivantSkysaga : Infinite Isles : un nouveau jeu qui va mêler Minecraft avec Legend of Zelda

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here