Snapchat : 4,6 millions de données d’utilisateurs dans la nature !

Après avoir été mis en garde Snapchat au sujet d’une faille de sécurité, des hackers publient sur internet un fichier avec 4,6 millions noms d’utilisateurs, numéros de téléphone et localisations.

Snapchat semble souffrir d’un sérieux problème de sécurité, mais aussi de réactivité à ce sujet. La semaine dernière, le célèbre service de photos et vidéos temporaires avait déjà été mis en cause par Gibson Security au sujet de deux failles de sécurité signalées en août et toujours pas corrigées.

Maintenant, c’est un groupe de hackers qui a réussi à pirater Snapchat et a ainsi publié sur internet un fichier avec 4,6 millions noms d’utilisateurs, numéros de téléphone et localisations. Dans leur message, les pirates annoncent avoir mis en garde le service au sujet d’une faille de sécurité dans son API.

Les hackers précisent d’ailleurs bien « Notre motivation derrière la publication de ces données est de sensibiliser le public sur la question, et également de mettre publiquement la pression à Snapchat pour la correction de cet exploit ». Il faut préciser que les 2 derniers chiffres des numéros de téléphone ont été masqués, ce qui tente d’accréditer le fait que ce piratage ne soit vraiment qu’une pression sur Snapchat et pas une volonté formelle de nuire.

Dorénavant la balle est clairement dans le camp de Snapchat. Comment, et surtout à quelle vitesse, le service va-t-il réagir pour sortir de cette délicate situation ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

1 COMMENTAIRE

  1. Ça reste mineur, mais ça suffit pour se faire de l’argent en revendant les numéros à des bots de spams par SMS. En plus on a une localisation donc on peut même différencier les numéros par pays ou régions : très pratique !

  2. Je n’ai pour ainsi dire jamais compris l’intérêt de l’app. Sans vouloir jouer le vieux con, comment peut-on espérer que la photo modifiée ou non puisse disparaître de la surface de la Terre sous prétexte qu’on y colle un délai de disparition ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here