Snapchat : Facebook ne démord pas de l’idée

Facebook semble faire une fixation sur Snapchat. Faute d’avoir réussi à racheter le service de messagerie éphémère, le réseau social compte une nouvelle fois proposer son propre service équivalent.

En comptabilisant toujours plus d’utilisateurs et en étant désormais valorisé à 10 milliards de dollars, Snapchat fait des envieux, à commencer par Facebook. Certainement frustré de s’être vu refuser ses deux propositions de rachat (1 et 3 milliards de dollars) le réseau social semble désormais faire une fixation sur le service de messagerie éphémère.

C’est ainsi que Facebook avait lancé Slingshot en juin dernier, un service similaire à Snapchat à la différence que le réceptionnaire d’un message devait en envoyer un autre avant de pouvoir lire le message reçu. Cette originalité n’a pas séduit les utilisateurs, d’où la décision de supprimer cette seule réelle différence… ce qui a accessoirement transformé Slingshot en simple clone de Snapchat.

Alors que Facebook n’arrive pas séduire les utilisateurs avec une application dédiée de messagerie éphémère, le réseau social a décidé de se modifier lui-même en introduisant une date d’expiration aux statuts publiés par les utilisateurs. Avec des délais pouvant s’échelonner d’une heure à sept jours, l’éphémère est prêt à s’inviter sur le réseau social.

Est-ce que cette tentative sera la bonne ? L’avenir nous le dira. Cette nouvelle fonctionnalité est pour le moment en test auprès de quelques privilégiés.

Facebook veut (encore) lancer son propre Snapchat
Facebook veut (encore) lancer son propre Snapchat

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 – iPhone 6 Plus : les précommandes sont ouvertes !
Article suivantApple : rapports complexes avec Orange

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here