Snappy Ubuntu Core : Ubuntu arrive en version pour objets connectés

Canonical lève le voile sur Snappy Ubuntu Core, une déclinaison simplifiée d’Ubuntu pour les objets connectés.

Alors que le marché des objets connectés est en train de prendre son essor, la firme américaine Canonical ne veut pas rater ce créneau. C’est ainsi qu’elle a levé le voile sur Snappy Ubuntu Core. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un système d’exploitation issu d’Ubuntu à l’intention des robots, des drones et des autres objets connectés.

Canonical affirme que ce système d’exploitation est relativement simple, car son intégration dans les objets connectés ne nécessite pas de longs protocoles. Snappy Ubuntu Core fonctionne sur des plateformes minimales basées sur un processeur ARMv7 cadencé à 600 MHz, épaulés par 4 Go de RAM et 128 Go de mémoire interne.

Canonical explique que Snappy Ubuntu Core est un système ouvert pour tous les fabricants de drones, robots ou encore appareil connecté intelligent. La firme serait même déjà en partenariat avec plusieurs fabricants d’appareils connectés, notamment Open Sources Robotics Foundation (OSRF), Erle Robotics et NinjaBlocks.

OSRF a d’ailleurs prévu d’utiliser Snappy Ubuntu Core dans ses robots et d’ouvrir une boutique en ligne pour que les développeurs puissent accéder facilement au système et incruster ce qu’ils veulent.

Erle Robotics prévoit d’intégrer Snappy Ubuntu Core dans ses drones.

Alors que le principal système d’exploitation pour les objets connectés est Android Wear, Snappy Ubuntu Core se place donc comme un concurrent direct. Va-t-il convaincre ?
UbuntuCore

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIl faudra débourser 35 000€ pour une Ford Mustang
Article suivantTout le monde ne profite pas de la baisse du prix du pétrole

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here