SNCF : des Google Glass pour contrôler les billets ?

Les agents de train de la SNCF pourraient bientôt utiliser des Google Glass, c’est le test qui a été mené ce jeudi sur le train iDTGV de la ligne Paris – Béziers.

La SNCF a testé le contrôle des billets grâce à des Google Glass.
La SNCF a testé le contrôle des billets grâce à des Google Glass.

Quelle n’a pas été la surprise des passagers du train iDTGV de la ligne Paris – Béziers qui devait quitter la capitale à midi. Les six contrôleurs étaient équipés de Google Glass pour valider les billets.

Les contrôleurs devaient scanner classiquement les billets avec leurs assistants personnels pour que les informations sur le passager apparaissent sur les lunettes connectées : nom, numéro de siège, date de naissance, etc. Si le billet est valide, un témoin vert s’allume, rouge dans le cas contraire.

Selon iDTGV, il s’agit d’une simple évaluation sans intention de déployer cette solution à grande échelle… pour le moment.

En effet, en y réfléchissant de plus près, on peut parfaitement s’imaginer que les Google Glass pourraient également aider les agents de train pour des traductions avec des personnes étrangères ou pour orienter les passagers dans une gare.

Video. Démonstration de l’utilisation des Google Glass dans la relation client de la SNCF

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec InBox, Google réinvente la gestion des emails
Article suivantMicrosoft : faille Zero Day pour toutes les versions de PowerPoint

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here