Solar Impulse 2 se pose au Japon : à suivre en direct

Alors que l’avion révolutionnaire Solar Impulse 2 s’était élancé dans la traversée du Pacifique, les conditions météo obligent l’appareil à se poser au Japon.

Nécessitant six jours et six nuits de vol, la traversée de l’océan Pacifique entre la Chine et Hawaï était annoncée comme la plus délicate pour l’avion révolutionnaire Solar Impulse 2, principalement en raison de la distance à parcourir sans escale pour l’avion solaire. À cela, il faut ajouter des complications météo qui ne facilitent en rien ce vol.

Dans un premier temps Solar Impulse s’est retrouvé bloqué en Chine pendant un mois, dans l’attente de conditions météo favorables pour se lancer au-dessus du Pacifique. C’est dimanche matin, avec André Borschberg aux commandes, que l’avion a tout de même fini par décoller en direction d’Hawaï.

Malheureusement, en raison d’une détérioration de la météo sur sa route prévue, les organisateurs du tour du monde de Solar Impulse 2 ont tout d’abord décidé de placer l’avion sur un circuit d’attente au-dessus de la mer du Japon en attendant une amélioration, avant de finalement prendre la décision, ce lundi 1er juin, de faire poser l’avion au Japon.

« La fenêtre météo vers Hawaï s’est détériorée. Nous avons décidé de réaliser un atterrissage intermédiaire à Nagoya ! », a annoncé l’équipe de Solar Impulse. « Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir, mais nous ne pouvons pas contrôler la météo. C’est aussi cela, l’exploration », a tweeté Bertrand Piccard.

Grâce à une caméra embarquée à bord de Solar Impulse 2, il est possible de suivre en direct le vol, notamment l’atterrissage à Nagoya, au Japon.

À France Info, Bertrand Piccard a expliqué que « Notre avion n’est pas fait pour traverser un front de mauvais temps avec de la pluie et du givrage ».

Il est bien évidemment encore trop tôt pour savoir quand Solar Impulse 2 pourra reprendre l’air en vue de boucler son tour du monde par étapes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook : les GIF animés arrivent !
Article suivantWindows 10 : Microsoft ouvre les réservations pour le 29 juillet

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here