Sony fait le show avant le Tokyo Game Show

À quelques heures de l’ouverture du Tokyo Game Show, Sony a fait son show en présentant ses principales nouveautés à venir.

C’est du 17 au 20 septembre que la capitale nippone accueille le Tokyo Game Show 2015. À quelques heures de son ouverture, ce mardi 15 septembre, Sony a organisé une conférence pour présenter ses principales nouveautés à venir.

À l’occasion de ce rendez-vous, Sony indique que le nom commercial du Project Morpheus sera PlayStation VR. La commercialisation du casque de réalité virtuelle est prévue pour 2016, sans plus de précision.

Plusieurs annonces ont en fait été des mises à jour d’annonces déjà faites, comme celle concernant « World of Final Fantasy », un jeu de rôle dans le monde de Final Fantasy mais avec des graphismes enfantins, ou « Star Ocean 5 », un autre jeu de rôle japonais.

Il a aussi été question de « Dragon Quest Builder », un jeu de construction du genre de Minecraft, mais avec une esthétique manga.

« Resident Evil : Umbrella Corps », « Yakuza 6 », « Kingdom Hearts HD II.8 Final Chapter Prologue » ont aussi été évoqué, comme « Gravity Rush 2 » ou « King of Fighters XIV ».

Pour l’heure, Sony évoque principalement la sortie de ces nouveaux jeux au Japon au courant de l’année 2016, salon asiatique oblige. Il faudra attendre un peu avant de connaitre les dates de sortie en Europe, certainement plus tard.

Il est à noter que Sony se doit de faire le forcing au Japon où sa console est largement la plus populaire du marché avec 796 000 PlayStation 4 vendues sur l’année, loin devant la Wii U (398 000) et la Xbox One (11 000).



Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne application mobile de réalité virtuelle pour Facebook ?
Article suivantRAV4 Hybrid One : Toyota ouvre les commandes de la série limitée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here