Sony : un Xperia A4 pour succéder à le Xperia Z3 Compact

Le successeur de le Xperia Z3 Compact ne sera par le Xperia Z4 Compact, mais le Xperia A4.

Comme ses caractéristiques le confirment, le Xperia A4 que Sony vient de dévoiler au Japon sera le successeur de le Xperia Z3 Compact. Ce qui signifie que le Xperia Z4 Compact ne devrait jamais voir le jour.

Le Xperia A4 conserve le format compact du Z3 Compact avec un écran HD 4,6 pouces (1280 x 720 pixels). Son design change très peu, on retrouve le cerclage en plastique, des bords et des angles qui s’arrondissent légèrement. Légèrement plus volumineux, le nouveau smartphone conserve toutefois son poids.

Le Xperia A4 conserve le processeur SnapDragon 801 cadencé à 2,5 GHz, 2 Go de mémoire vive, une dalle Triluminos, un stockage interne de 16 Go extensibles par carte mémoire. L’appareil intègre aussi le NFC, le Bluetooth 4.0, et fonctionne avec Android 5.0 Lollipop. Sony promet jusqu’à 3 jours d’autonomie avec la batterie de 2600 mAh.

L’appareil est par ailleurs toujours à l’eau (IP6X), comme le Z3 Compact, mais est désormais équipé d’un nouveau port micro-USB étanche, ce qui évite la nécessité du cache.

Pour la partie photo, le capteur reste un Exmor RS de 20,7 mégapixels, ouvrant à f/2.0, avec une retouche d’image renommée « Bionz for mobile »

Au final, le Xperia A4 n’apporte pas grand-chose de nouveau par rapport à le Xperia Z3 Compact.

Son prix et sa disponibilité en France ne sont pour l’heure pas connus.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBitTorrent : une fonctionnalité similaire à Snapchat pour Bleep
Article suivantFirefox 38 : nouvelle approche pour les DRM
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here