SpaceX : lancement réussi de Dragon, atterrissage raté du premier étage

Le lancement de la capsule Dragon s’est déroulé sans soucis pour SpaceX, ce qui n’a pas été tout à fait le cas de la récupération du premier étage.

C’est samedi matin, à 04H47 locales (09H47 GMT), que la fusée Falcon 9 de SpaceX a décollé de la base aérienne de Cap Canaveral, en Floride. Tout s’est passé sans encombre pour le lancement de la mission Dragon CRS-5.

C’est ce lundi 12 janvier, à 1H00 GMT, que la capsule Dragon doit s’arrimer à la Station spatiale international (ISS) pour lui livrer 2,2 tonnes de fret, notamment des provisions pour les six membres d’équipage, du matériel et des équipements d’expériences scientifiques, une caméra IMAX ainsi que des pièces de rechange.

Le principal intérêt de ce lancement n’était pas la capsule Dragon à proprement parler, mais la tentative de récupération du premier étage de la fusée Flacon 9, une tentative qui est la première du genre dans la conquête de l’espace. L’idée est de faire atterrir, en douceur, l’étage sur une plate-forme d’atterrissage océanique.

Comme l’avait préalablement précisé Elon Musk, le PDG de SpaceX, cette tentative serait très difficile vu qu’il s’agit de faire atterrir un engin volant d’une taille équivalente à un immeuble de 14 étages sur une plateforme de 91 m de long sur 170 m de large, qui flottait à 322 km au nord-est de Cap Canaveral, dans l’Atlantique. La précision de l’atterrissage devait être de dix mètres.

C’est ainsi que, après la séparation du reste du lanceur trois minutes après son décollage, le premier étage a rallumé ses moteurs en rétropropulsion pour effectuer une descente contrôlée et se poser sur la barge.

« La fusée est revenue sur la plateforme en mer, mais s’est posée brutalement », explique Elon Musk, avant de préciser que l’étage s’est brisé. Il ajoute : « Pas de cigares de célébration cette fois, mais c’est encourageant pour l’avenir ». Il est par ailleurs fait mention que la plateforme a également subi quelques dégâts.

Il est bon de préciser que l’idée de SpaceX de récupérer le premier étage du lanceur, également le second dans un avenir plus lointain, vise à diminuer les coûts de lancement et à accélérer leur cadence. Cette approche est primordiale sur un marché des lanceurs qui devient de plus en plus concurrentiel du point de vue tarifaire.

Alors que SpaceX travaille déjà depuis deux ans sur la récupération du premier étage, la société ne va certainement pas s’arrêter en si bon chemin. Le plus important est avant tout que le lancement de la capsule Dragon soit une réussite. Cette récupération aurait été un indéniable plus.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCross Coupé GTE : concept-car d’un crossover hybride rechargeable signé Volkswagen
Article suivantPatch Tuesday : Microsoft pas content de l’attitude de Google

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here