Sport 350 : Lotus dévoile la nouvelle Exige, encore plus performante

Les aficionados de la marque Lotus seront aux anges. La marque anglaise vient de dévoiler la Sport 350, la nouvelle version de sportive. Elle est encore plus performante que son prédécesseur.

C’est ce mercredi 9 décembre que Lotus a ravi tous les aficionados de la marque anglaise. C’est à cette date que le constructeur a en effet dévoilé la Sport 350, la nouvelle version de l’Exige, une sportive qui a été présentée comme l’incarnation « ultime » du modèle.

Par rapport à la précédente Exige S, cette nouvelle Exige Sport 350 embarque un V6 d’une puissance de 355 chevaux, pour un couple de 400 Nm, couplé à une boîte de vitesses manuelle à 6 vitesses (transmission automatique en option). Par rapport au modèle précédent, le nouveau modèle a aussi eu droit à une cure d’amaigrissement. Il pèse ainsi 51 kg de moins sur la balance. Au final, la nouvelle sportive avale le 0 à 100 km/h effectué en 3,9 secondes (3,8 secondes avec la boîte manuelle).

Pour les passionnés, Lotus annonce également une vitesse maximale de 274 km/h (261 km/h en automatique). Il ne faut pas non plus oublier la nouvelle carrosserie de l’Exige Sport 350. Elle génère 42 kg d’appui à la vitesse de 160 km/h.

De fait, Lotus n’a pas faux en qualifiant l’Exige Sport 350 d’incarnation « ultime » du modèle. Pour cette nouvelle version, le constructeur a su concilier légèreté, vitesse et esthétique. En effet, il faut l’avouer, cette voiture est belle, elle en jette.

Dernier point. Lotus indique que son tarif démarre à 74 630 euros. La marque anglaise précise aussi que l’Exige Sport 350 sera mise en vente en début d’année prochaine, à partir du mois de février.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes premières images de l’intérieur de la future Mercedes-Benz Classe E
Article suivantMark Zuckerberg répond à Donald Trump : les Musulmans sont toujours les bienvenus sur Facebook

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here