Streaming illégal : Popcorn Time disparait, Stremio (ré)apparait

En débarquant, Popcorn Time a pratiquement tout écrasé sur son passage, reléguant aux oubliettes les autres solutions pour le streaming illégal. Maintenant qu’il a disparu, ils réapparaissent.

Qui se rappelle des solutions disponibles pour faire du streaming il y a quelques mois ? La question ne concerne pas les offres Netflix ou autres proposant des contenus légaux, mais celles qui donnent accès à des torrents illégaux. Vraisemblablement, vous allez citer Popcorn Time.

Eh oui, depuis son arrivée il y a un peu plus d’un an, Popcorn Time a tout écrasé sur son passage, devenant la référence en matière de streaming illégal. Le problème est que cette solution n’est aujourd’hui plus disponible.

La mort de Popcorn Time

Après avoir séduit de nombreux utilisateurs par sa simplicité et la richesse de son catalogue, l’application Popcorn Time existe toujours, mais ne fonctionne plus. Pourquoi ? Parce que l’équipe qui s’en occupe est divisée entre ceux qui souhaitaient continuer l’aventure et ceux qui voulaient tout arrêter par crainte des représailles des ayants droit. Le résultat final est que le site popcorntime.io est définitivement fermé, qu’il ne reviendra plus à la vie, ce qui bloque l’application.

Comme on le dit : « Le Roi est mort, vive le Roi ». Concrètement, ce n’est pas parce qu’un produit disparait qu’il n’existe plus aucune offre en matière de streaming illégal.

La renaissance de Stremio

Avant l’apparition de Popcorn Time, il existait d’autres solutions. Il y a par exemple Stremio, une solution qui existe depuis 2012, bien qu’elle ait un autre nom à l’époque.

« Nous avons toujours su que les torrents sont une énorme source de contenu vidéo et nous avons décidé d’essayer de construire une application qui peut diffuser des torrents pour le plaisir », a expliqué Ivo, le cofondateur de Stremio, à TorrentFreak. « Quelques mois plus tard, nous avons eu notre premier prototype appelé Cinematic. L’application était basée sur libtorrent, python et nw.js. Nous avions essentiellement un catalogue de films en streaming click-and-play ».

Mais à l’époque, « Il n’a pas été aussi brillant ou légalement durable que nous le souhaiterions », confie Ivo. Et c’est là que Popcorn Time a débarqué. « Il était très intéressant pour nous de voir ce qui allait se passer avec leur produit ».

Le succès de Popcorn Time n’a pas empêché Ivo et le reste de son équipe de poursuivre le développement de leur propre solution. « En 2014, nous nous sommes concentrés sur la création d’une application à usage général qui est un navigateur film/série, qui fournit des contenus provenant de différentes sources, pas seulement des torrents. Nous avons commencé à développer un système d’add-on pour fournir les contenus. Voilà comment est né Stremio ».

Maintenant que Popcorn Time, Stremio peut donc (re)naitre, d’autant plus que l’application finale est désormais disponible.

Stremio : déjà victime de son succès

La place est libre. Dès lors, pourquoi Stremio ne prendra pas la place laissée vacante ? Cela sera bien évidemment aux utilisateurs de décider quelle solution va être plébiscitée. Mais une chose est certaine, Stremio semble séduire.

Eh oui, l’application rencontre déjà des soucis. En fait non, pas l’application, l’infrastructure derrière qui n’arrive déjà pas suivre à la demande, preuve que de (très) nombreux utilisateurs ont déjà été séduits par cette solution. Et vous, qu’avez-vous choisi pour visionner vos films et séries préférés ?

Qui va succéder à Popcorn Time ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’application Pip-Boy est disponible… en attendant « Fallout 4 »
Article suivantQu’est-ce que les rumeurs prédisent pour le futur iPhone 7 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here