Street View : Google offre la visite de sites sous-marins

À quelques jours de la Journée mondiale de l’océan, Google propose une mise à jour de Street View qui offre la visite de plusieurs sites sous-marins.

La Journée mondiale de l’océan est prévue pour le 8 juin prochain. C’est donc avec quelques jours d’avance que Google contribue à cet événement mondial en diffusant une nouvelle mise à jour de Street View.

Avec cette nouvelle version, la firme de Mountain View propose aux utilisateurs de plonger dans l’univers sous-marin en permettant la visite d’une quarantaine de sites pour aller à la rencontre d’une faune et d’une flore méconnue plus que jamais menacées par les changements climatiques.

« Couvrant plus de 70% de la surface de la Terre, l’océan reste l’un des écosystèmes les plus inexplorés et mystérieux de la planète. Il accueille la majorité de la vie sur Terre. L’océan agit comme un système de soutien de la vie, contrôlant tout depuis la météo et les chutes de pluie, à l’oxygène que nous respirons », explique Google.

« Malgré son importance vitale, l’océan est en train d’évoluer à un rythme rapide en raison du réchauffement climatique, de la pollution et de la surpêche, ce qui en fait l’un des problèmes environnementaux les plus graves auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui ».

C’est en partenariat avec de nombreux organismes de protection des océans que Google propose ces visites. Par cette action, la firme de Mountain View compte « motiver les gens à en apprendre davantage sur cette précieuse ressource naturelle ».

Il est à préciser que l’ensemble des sites sous-marins à explorer sont tous rassemblés sur une page spécifique.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo! : 20 millions de dollars pour pouvoir diffuser un match NFL en streaming
Article suivantApple Watch : disponible en magasin d’ici deux semaines

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here