Technologie : payer avec son mobile bientôt possible

Le Congrès mondial du mobile de Barcelone est l’occasion de faire le point…

Le paiement mobile est aujourd’hui très hétérogène, du portefeuille électronique hébergé sur le web au téléphone qui devient moyen de paiement en le passant devant un lecteur. Que cela soit la technologie des terminaux NFC, les cartes à puces Gemalto, INSIDE Secure ou STMicroelectronics, tout le monde se retrouve au Congrès mondial du mobile de Barcelone pour faire la démonstration de leurs solutions.

Pour certains, les terminaux NFC sont l’avenir. Avec cette technologie, il sera possible de payer en passant son téléphone devant un lecteur, sans contact. Cela engendrera beaucoup de frais, tant du côté du téléphone que du vendeur qui devra s’équiper d’un nouveau lecteur.

C’est pour cela que certains ne croient pas à une solution « physique » et pense plutôt qu’une solution via les réseaux sociaux aura plus d’avenir.

Les géants des cartes de crédit, Visa et MasterCard, ont choisi de ne pas choisir en décidant d’investir des deux côtés : NFC et ses téléphones sophistiqués, en même temps que des solutions de paiement mobile pour des téléphones plus simples.

« L’important n’est pas la technologie utilisée, mais le service qui est proposé aux consommateurs » explique le manager de Santander Card, alors que pour David Marcus, vice-président de PayPal, « Il est important de suivre les utilisateurs partout où ils font des achats ».

Il est donc clair qu’en l’état actuel, rien n’est clair sur le marché du paiement mobile !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple est la firme la plus admirée aux Etats-Unis !
Article suivantMegaupload : Kim Dotcom se pose en victime

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here