Téléchargement illégal : les fournisseurs d’accès se mettent de la partie

La lutte contre les téléchargements illégaux aux États-Unis est en train de prendre un nouveau virage avec l’entrée en lice des fournisseurs d’accès.

Il ne va devenir de plus en plus difficile de faire des téléchargements illégaux aux États-Unis. En effet, hormis le fait que la justice s’attaque aux hébergeurs, comme cela avait été le cas avec la fermeture de MegaUpload, ce sont dorénavant les fournisseurs d’accès qui font faire office de « filtre ».

En effet, les cinq plus grands fournisseurs d’accès haut débit que sont Comcast, Time Warner Cable, AT&T, Cablevision et Verizon, viennent d’annoncer la manière avec laquelle ils allaient coopérer avec le Centre pour l’information sur les droits d’auteurs, une instance créée par l’industrie de la musique et du cinéma. Ce dispositif vise « à éduquer plutôt qu’à punir » qui repose sur l’envoi d’un maximum de six avertissements aux contrevenants identifiés simultanément à un ralentissement, voire une suspension temporaire de l’accès à internet. Ce dispositif n’est pas sans rappeler la loi française Hadopi.

Il est évident que les opposants critiquent ce dispositif qu’ils jugent trop « invasif ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S4 : ses rumeurs qui vont et qui viennent
Article suivantApple vs Samsung : amende record revue à la baisse

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here