Téléthon 2014 : il sera possible de faire des dons par Twitter

Parallèlement au numéro 3637, il sera possible de faire des dons à l’opération Téléthon 2014 en envoyant un simple tweet.

La 28e édition du Téléthon se déroulera les 5es 6 décembre. Cette édition 2014 sera présentée par Sophie Davant, Nagui et Laurent Boyer, alors que son parrain sera Garou. C’est depuis 1987 que cette opération est organisée par l’Association française contre les myopathies (AFM) dans le but de récolter des fonds pour financer des projets de recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires.

Le Téléthon a rapidement utilisé les réseaux sociaux comme relais pour toucher un maximum de personnes. C’est notamment le cas de Twitter qui est utilisé depuis 2009.

Pour cette édition 2014, les mobinautes pourront d’ailleurs utiliser Twitter également pour faire des dons, parallèlement au numéro 3637. Pour se faire, il suffira de télécharger l’application S- Money du groupe bancaire BPCE sur l’Apple Store ou le Google Play Store, un outil qui permet des envois d’argent sans commission à un particulier (max 250€) ou à une organisation (max 500€).

Pour faire un don, il suffira par exemple de tweeter : « @SmoneyFR #envoyer 10EUR @Telethon_France », ce qui fera un don de 10 euros à l’opération Téléthon. Ce tweet, comme n’importe quel autre tweet, apparaitra sur le compte Twitter du donateur et sera donc visible par tous les internautes. Durant toutes les opérations du Téléthon, un mur digital sera installé pour afficher en direct les tweets. « Sur ce type de démarche, ça ne gêne pas les gens de faire savoir ce qu’ils ont donné, un don », estime un porte-parole du groupe BPCE.

Twitter sera par ailleurs utilisé pour diffuser les meilleurs moments du programme.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDébut d’une nouvelle guerre froide… dans l’espace ?
Article suivantGoogle for Kids : pour protéger ou séduire les enfants ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here