Tesla : un blessé lors d’un accident avec la fonction AutoPilot activée

En Allemagne, une Tesla a une nouvelle fois été la victime d’un accident. Le mode pilotage automatique de la fonction AutoPilot était activé pendant le crash.

« Un accident de circulation entre une voiture et un autocar a eu lieu mercredi en début d’après-midi » près d’une aire d’autoroute située à 60 kilomètres à l’est de Hambourg, c’est ce qu’a indiqué la police allemande. Selon les premiers éléments de l’enquête, un autocar danois, avec à son bord 29 personnes, a doublé un poids lourd et voulait se rabattre sur la file de droite. Son chauffeur n’a pas vu une voiture venant de derrière. La voiture, conduite par un homme de 50 ans, est entrée en collision avec l’autocar. Les passagers du car s’en sont sortis indemnes.

Cette voiture était une Tesla qui avait le pilotage automatique activé. Selon son conducteur, légèrement blessé, la fonction AutoPilot n’a pas fonctionné.

Un accident « inévitable » selon Tesla

Alors que l’enquête devra faire toute la lumière sur cet accident, il va aussi s’agir de déterminer si le mode pilotage automatique de la fonction AutoPilot de la Tesla a correctement réagi. Dans un communiqué, le constructeur a indiqué jeudi soir que son AutoPilot n’était pas en faute. L’entreprise a précisé que c’est le bus qui a changé de voie et que le crash était « inévitable ». Il est souligné qu’« on ne peut pas éviter tous les accidents ».

Le conducteur de la voiture a indiqué aux médias allemands qu’il avait les mains près du volant, prêt à reprendre le contrôle de son véhicule, comme le préconise Tesla.

Ce nouvel accident ne va pas faire de la bonne publicité à Tesla. Alors qu’un Américain s’était tué en mai dernier parce qu’il n’avait pas respecté les recommandations en regardant un DVD avec l’AutoPilot activé et qu’un autre crash mortel a eu lieu en septembre, ce nouvel accident n’est pas pour rassurer sur les capacités du pilotage automatique. L’entreprise n’a clairement plus le droit à l’heure au sujet de la fiabilité de sa fonction de pilotage automatique.

Mais plus que Tesla, ce sont tous les constructeurs qui sont sous pression. Alors qu’ils mettent en avant la sécurité offerte par les voitures autonomes, ces accidents ne sont pas là pour rassurer, même si les fautifs sont des véhicules conduits par des humains.

Votes
[Total : 2 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentHuawei : ses montres pourraient passer d’Android Wear à Tizen
Article suivantPiratage de 500 millions de comptes : Yahoo! n’est pas cohérent
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here