Tesla : de la vitesse pour 3 nouveaux Model S

Elon Musk avait créé le buzz en lançant les invitations à un événement pour le jeudi 9 octobre. Avec trois nouveaux Model S, 4×4 et bimoteurs, Tesla compte séduire les amateurs de vitesse.

Qu’est-ce qu’Elon Musk allait présenter ce jeudi 9 octobre ? Alors que le carton d’invitation laissait deviner le profil d’un Model S sous une porte de garage entrouverte, il était également affublé d’une mystérieuse lettre D. Tesla dévoile 3 nouvelles 4x4 "Model S" dont une ultra-rapide

Maintenant que l’événement est passé, on sait qu’il s’agit de 3 nouveaux Model S qui seront tous estampillé d’une lettre D pour « dual engine » (« bimoteur ») en référence aux deux moteurs, un à l’avant, l’autre à l’arrière.

Comme l’explique Elon Musk, il s’agit de « un modèle normal, un modèle sportif et modèle insensé ».

Disponibles à la commande dès ce vendredi, il s’agit concrètement de la 60 D, une voiture qui propose un rayon d’action de 360 kilomètres et une vitesse de pointe de 200 km/h, de la 85 D au rayon d’action de 472 kilomètres et à la vitesse de 248 km/h, et de la P 85 D qui pourra pousser jusqu’à 249 km/h, mais surtout accélérer de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes !

Disponible à partir de 120 170 dollars, ces modèles visent à séduire les automobilistes amateurs de vitesse.

Techniquement parlant, ces trois véhicules seront tous bimoteur, quatre roues motrices et seront équipés d’un logiciel de pilotage automatique doté de fonctions anticollision.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple est le meilleur investissement de Carl Icahn
Article suivantMicrosoft dément la mort des Surface

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here