Time4Popcorn : combien de temps résistera-t-il à l’industrie cinématographique ?

Popcorn Time : le "pire cauchemar d'Hollywood" arrive sur Android

Le projet Popcorn Time avait été rapidement mis hors d’état de nuire par l’industrie cinématographique. Qu’en sera-t-il de Time4Popcorn, son successeur officieux ?

Lors de sa sortie, le projet Popcorn Time avait été qualifié de « pire cauchemar d’Hollywood » ou de « Netflix du piratage ». Il est vrai que cette application se basait sur le protocole BitTorrent pour proposer au téléchargement des films, en parfaite illégalité.

Malgré le fait que le projet Popcorn Tim ne servait que d’intermédiaire, vu que les contenus étaient distribués par le groupe YIFY, que les fiches des films provenaient des données de TheMovieDB et que les sous-titres étaient récupérés sur OpenSubtitles, cela n’a pas empêché l’industrie cinématographique de réagir rapidement en faisant mettre la clé sous le paillasson à Popcorn Time.

Mais comme le dit si bien le proverbe, « un de perdu, dix de retrouvés », est la disparition du projet Popcorn Time a vu éclore de nombreux clones.

C’est par exemple de cas de Time4Popcorn, une application qui est désormais disponible au téléchargement sans le Google Play. Depuis le 8 mai. Si son fonctionnement est parfaitement similaire au projet initial, sa notice descriptive préciser qu’il s’agit encore d’une version bêta, mais aussi qu’une version ultérieure supportera le Chromecast.

Il ne reste maintenant plus qu’à savoir quelle sera la pérennité de ce projet face à la réaction de l’industrie cinématographique. Il est en effet plus que probable qu’elle ne va pas rester les bras croisés face à cette menace et qu’elle va vertement réagir, vraisemblablement en tentant de faire retirer l’application au plus vite de Google Play.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBelkin propose un habillage ultra fin pour l’iPad Air
Article suivantJeu LEGO sur OS X : les super héros de Marvel arrivent !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here