Timeline de Google Maps : Google is watching you

En découvrant la nouvelle fonctionnalité Timeline de Google Maps, la célèbre phrase « Big Brother is watching you  » nous vient spontanément à l’esprit, ou plutôt « Google is watching you ».

Dans son roman « 1984 », la célèbre phrase « Big Brother is watching you  » résumait les inquiétudes de sur l’atteinte aux libertés fondamentales. En découvrant la nouvelle fonctionnalité de Google Maps, Timeline, on se rend compte que cette phrase n’a jamais été aussi proche de la réalité.

« Vous avez toujours voulu un moyen de vous rappeler facilement tous les endroits ? […] À partir d’aujourd’hui, Google Maps peut vous aider », a expliqué Gerard Sanz, chef de produit chez Google pour présenter Timeline.

Cette nouvelle fonctionnalité permet aux utilisateurs de Google Maps d’obtenir tout l’historique de leurs déplacements, que cela ses vacances à l’étranger, ses passages à la boulangerie ou boucherie du coin, mais aussi toutes les moyens de locomotion utilisés, les photos publiées, bref pratiquement toutes vos activités. On peut le dire : « Google is watching you ».

L’arrivée de cette nouvelle fonctionnalité va certainement relancer le débat sur la vie privée. Pour sa défense, la firme de Mountain View précise que la Timeline sera privée, donc, uniquement visible par l’utilisateur.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de supprimer tout ou une partie de cet historique, mais aussi que Google ne nous surveille pas si la fonction de traçage n’est pas activée sur son smartphone.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAlzheimer : l’état cognitif se détériore deux fois plus rapidement chez les femmes
Article suivantPorsche dévoile la nouvelle 911, encore sous camouflage

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here