Traversée des États-Unis : fin de voyage prématurée pour le robot Hitchbot

Dans le but de tester la cohabitation entre robots et humains, Hitchbot devait cette année traverser les États-Unis. Son voyage s’est abruptement arrêté avant l’heure vu qu’il s’est fait vandaliser.

Des chercheurs de l’Université Reyerson de Toronto ont conçu Hitchbot, le premier robot autostoppeur de l’histoire. Son but est de tester la cohabitation entre robots et humains.

Ainsi, l’année dernière, son objectif était de partir d’Halifax pour rejoindre Victoria (Canada), et cela en faisant du stop. En 26 jours, le robot avait accompli sa mission en parcourant plus de 6 000 kilomètres, en démontrant par la même occasion que les conducteurs étaient très réceptifs aux robots, notamment à Hitchbot, un robot au look étonnant qui est aussi capable de parler.

La même expérience a été tentée cette année. L’idée était de relier Boston à San Francisco. Après avoir parcouru seulement 500 kilomètres, de Boston à Salem, Gloucester, Marblehead et New York, c’est à Philadelphie que le voyage de Hitchbot s’est abruptement arrêté.

Comme le prouve une photo postée par un journaliste, le robot a malheureusement été vandalisé au point d’être totalement détruit.

Alors que l’une des questions est de savoir si les humains peuvent faire confiance aux robots, l’expérience de Hitchbot vise à vérifier la réciproque, à savoir de savoir si les robots peuvent faire confiance aux humains. Si tout s’était bien passé au Canada, cela n’a pas été le cas aux États-Unis.

« Parfois, de mauvaises choses arrivent à de gentils robots2, a déploré l’équipe de chercheurs de l’Université Reyerson. Ils promettent néanmoins que leur initiative « n’est pas terminée ».

« Pour l’instant, nous essayons de tirer le maximum d’enseignement de cette expérience, et nous envisageons de nouvelles aventures pour les robots et les humains », confient les chercheurs. Ils précisent qu’« il n’y a aucun intérêt à porter des accusations ou à trouver les personnages qui ont vandalisé Hitchbot. Nous tenons à rappeler les bons moments, et nous encourageons les amis et les fans d’Hitchbot à faire de même ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMulti Forward for Gmail : une extension pour transférer plusieurs emails en même temps
Article suivantGamescom 2015 : Cologne va vivre au rythme du plus grand salon du jeu vidéo au monde

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here