Twitter se déchaîne pour la garde à vue de Guillaume Peltier

Suite à la mise en garde à vue de Guillaume Peltier, le hashtag #Peltier s’est retrouvé en tête des tendances françaises sur Twitter.

C’est par le biais de France 3 Côte d’Azur que la mise en garde à vue de Guillaume Peltier, l’ancien vice-président de l’UMP, et Guy Alvès a été rendue public de jeudi 11 décembre. Cette procédure judiciaire intervient dans le cadre d’un présumé pour délit de favoritisme et prise illégale d’intérêts à la mairie de Menton.

Dès que cette nouvelle a été diffusée, les réseaux sociaux français se sont enflammés, notamment Twitter. En quelques heures, le hashtag #Peltier s’est retrouvé en tête des tendances françaises sur le service de microblogging.

Guillaume Peltier est par ailleurs bien évidemment devenu la cible de railleries de la part de la communauté. C’est ainsi que les habituelles photos montages fleurissent, des comparaisons par exemple avec les « gangs de Los Angeles » ou des citations telles que cet internaute qui adapte une célèbre tirade de Jacques Séguéla pour dire « si t’es pas en GAV dans l’affaire Bygmalion avant 50 ans, t’as raté ta carrière politique ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAndroid : le service de cartographie Here de Nokia arrive
Article suivantExiste-t-il un univers parallèle où le temps recule ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here