Uber : 3 milliards de dollars pour racheter le système de cartographie Here

Le service de cartographie Here de Nokia semble intéresser Uber vu que l’entreprise américaine aurait soumis une offre de rachat de 3 milliards de dollars.

Le service de cartographie Here de Nokia est l’un des principaux concurrents de Google Maps. Quel va être son avenir ?

La question se pose alors que le New York Times, citant des sources proches du dossier, affirme que l’entreprise américaine Uber aurait proposé une offre de 3 milliards de dollars pour racheter le service de cartographie Here. Contactée par l’AFP, la société de réservation de véhicule avec chauffeur n’aurait pas souhaité répondre à ce propos.

Toujours selon le New York Times, Uber ne serait pas seul à vouloir racheter Here. Les constructeurs automobiles allemands BMW, Audi (groupe Volkswagen) et Mercedes-Benz (Daimler), alliés au groupe internet chinois Baidu seraient en concurrence en préparant une offre conjointe. À cela, il faut encore ajouter une troisième offre qui émanerait d’un fonds d’investissement.

Alors qu’il y a de la concurrence pour le rachat du système de cartographie Here, il est prévu qu’une décision pourrait être annoncée d’ici fin du mois de mai.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAndroid : Muffin, Milky Way ou M&M’s, quelle gourmandise succédera à Lollipop ?
Article suivantDécouverte de la doyenne des galaxies

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here