Une faille permettrait d’écouter les appels et lire les SMS

Sans que le détail de la faille soit pour le moment donné, des chercheurs en sécurité informatique ont découvert une faille qui permettrait d’écouter les appels et lire les SMS.

Des chercheurs allemands en sécurité informatique de SRLabs ont mis en évidence une faille qui permet d’espionner les portables en permettant d’écouter les appels et lire les SMS. Pour l’exploiter, il suffit d’être armé d’un simple ordinateur portable et d’une antenne qui coûte quelques centaines d’euros. Grâce à ces accessoires, ils sont parvenus à intercepter la clé de chiffrement utilisée pour crypter les communications 3G de n’importe quel smartphone aux alentours.

C’est en piratant le protocole SS7 (Signal System 7) que les curieux sont parvenus à pénétrer dans les réseaux des opérateurs allemands. D’après eux, il ne serait pas plus compliqué d’en faire de même dans d’autres pays, notamment en France, où les protocoles sont les mêmes.

À l’heure actuelle, aucun détail sur cette faille n’a été communiqué hormis le fait que les chercheurs sont parvenus à intercepter les numéros de l’appelant et du destinataire de l’appel et à lire quelques SMS. Ils n’ont pour le moment pas encore réussi à réellement écouter les communications. Alors que cette faille doit être officiellement révélée lors d’une grande conférence consacrée au piratage informatique, l’écoute des appels ne pourrait être qu’une question de temps.

À l’occasion de la conférence du Chaos Computer Club, il est certain que les chercheurs-hackers vont s’en donner à cœur joie !

La bonne nouvelle est que lorsque les failles de sécurité sont découvertes, elles sont généralement comblées…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAlzheimer : importante découverte sur la perte de mémoire
Article suivantOracle annonce le rachat de Datalogix

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here