Utiliser un iPad pour calmer les enfants pourrait nuire à leur développement

Laisser jouer un enfant avec un iPad est un bon moyen pour le calmer. Pourtant, des scientifiques estiment que cela pourrait nuire à son développement.

Des chercheurs de la Boston University School of Medicine ont découvert que les enfants doivent trouver les moyens d’autoréguler leurs sentiments, et non pas de les masquer en jouant avec des programmes ou des jeux sur un iPad.

Selon eux, calmer un enfant qui hurle en le laissant jouer avec une tablette n’est pas une bonne chose vue que cela l’empêche d’apprendre à s’autoréguler, à se calmer tout seul. De fait, des pédopsychologues estiment que les enfants se calmant avec les iPad ont un retard de croissance du développement émotionnel vu qu’ils n’apprennent pas le contrôle de leurs émotions.

Selon le Dr Jenny Radesky, « les appareils mobiles sont partout et les enfants les utilisent plus fréquemment à un jeune âge. L’impact de ces appareils mobiles sur leur développement et le comportement des enfants est encore relativement peu connu ». « Il a été étudié qu’un temps de télévision accru diminue le développement des compétences linguistiques et sociales de l’enfant. Les médias mobiles utilisés de la même manière remplacent le temps passé aux interactions directes humaines ».

Dans l’ensemble, les chercheurs ont découvert que l’utilisation d’appareils mobiles par les enfants peut fournir une prestation éducative. Par contre, s’ils sont utilisés pour détourner l’attention des jeunes au cours de tâches banales, cela peut être préjudiciable au développement social et affectif de l’enfant. Le Dr Radesky ajoute que « cela peut interférer avec le développement de l’empathie sociale qui est en règle général obtenus en explorant ses interactions avec des amis ».

Il ajoute tout de même que « En ce moment, il y a plus de questions que de réponses lorsqu’il s’agit de médias mobiles ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFIV : ne pas se laisser abuser par l’étiquette « trois parents »
Article suivantDécouverte d’un « dragon » long-cou du jurassique en Chine

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here